Un choix devant l'histoire.

Le choix est simple, devant l’histoire, pour nos dirigeants contemporains. Quelques fonctions, qu’ils aient occupées, si la chose politique reste ce qu’elle est, insipide, sans éclat, sans grandeur, ils seront oubliés quelques décennies plus tard. Tout au plus, dans un amalgame sans forme, on parlera d’eux sans distinction, à la troisième personne du pluriel. Pour dire qu’ils étaient des marionnettes, manipulées, par les trusts et le capital financier international. Ou, ils s’affirmeront, se positionnant, devant les Nations, comme de grands hommes du vingt et unième siècle. Dont la valeur l’intelligence et la vertu, auront permis de faire franchir une nouvelle étape à notre jeune humanité.



17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout