L'outil capitaliste

Lorsque l'on se sert mal d'un outil, on ne l'accuse pas de tous les maux, on apprend simplement à s'en servir. Le capitalisme est comme une chaudière, si l'on arrête de mettre du carburant la chaudière s’éteint. Une redistribution suffisante est la clef de la bonne santé du système. Elle engendre plus de justice et donc plus d'adhésion. Il va nous falloir un Alexandre en économie ! L’appropriation par une extrême minorité des richesses produites par l'ensemble des acteurs économiques , nous mène droit au chaos, . Il faut trancher une fois pour toute ce nœud d'injustice créé par une mauvaise redistribution.


24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout